Femmes et défis pour la formation des adultes

3 choses à retenir de la conférence « Femmes et défis pour la formation des adultes »

Quelle est la situation des femmes en formation ? Comment concevoir des dispositifs qui ne soient pas inutiles, qui facilitent leurs apprentissages et qui leur permettent de réellement changer leur vie ? En décembre 2014, la conférence d' Edmée Ollagnier à La Maison de l’Initiative de Toulouse a fait salle comble.

L’auteure :

Edmée Ollagnier, psychologue du travail et docteure en Sciences de l’Éducation.

Les pistes qu’ elle préconise :

Puisque l’on ne vit pas dans un monde neutre, le genre doit être pris en compte dans le champ de la formation, de l'enfance à l'âge adulte.

C'est par exemple :

  • Mettre sur un pied d’égalité le/la formateur-trice et les apprenant-es, créer une relation de collaboration.

  • Travailler en groupe et favoriser l’échange de la parole ; ne pas négliger toutefois le droit au silence.

  • Améliorer la prise en compte de l’émotionnel et de l’expérience dans l’expression verbale et non-verbale des apprenant-e-s.

  • Ne pas craindre l’hétérogénéité des groupes.

  • Penser des séquences non mixtes.

  • Prêter attention aux jeux de pouvoir.

L’ouvrage :

“Femmes et défis pour la formation des adultes” (juin 2014, Éditions Harmathan) ou comment sortir enfin de nos schémas de pensée traditionnels stéréotypés qui pénalisent systématiquement les femmes.

« Véritable base pour les politiques comme pour les formateurs-trices et source d’information passionnante pour les autres, l’ouvrage tient ses promesses en offrant un large éventail de propositions pédagogiques pertinentes et inédites. Indispensable . » (L’Émilie, média féministe en ligne)