Les méthodes "Maison"

La Maison de l’Initiative a construit ses valeurs sur une forte connaissance du terrain. On trouve dans tous ses modes d’accompagnement l’incitation à la curiosité et à l’ouverture, le droit à l’erreur (incluant d’en parler pour réparer ensemble) et une approche globale, où les questions périphériques peuvent aussi être centrales.

Une approche globale de la personne au cœur de nos pédagogies :

  • La formation comme levier d'épanouissement et de prise de responsabilités
  • La personne au centre de son évolution : principe d'empowerment (autonomisation)
  • La prise en compte des interactions entre sphères personnelle et professionnelle

Une approche globale de l'entreprise dans toutes ses fonctions :

  • Le triangle de la vie d’entreprise : économique, technique, social
  • L’humain au cœur de l'entreprise, dans ses fonctions de production, de consommation et d’échanges
  • La formation à la posture de responsable, interpellant le rapport à l'argent, au pouvoir, à la prise de décision, à la gestion des temps de vie, aux choix éthiques.

L'affirmation du droit à l’initiative privilégiant une approche pragmatique :

  • Inciter à l'action, être respectueux du chemin et du rythme de chacun-e
  • Le droit à l'erreur et le chemin pas à pas, considérés comme bases des apprentissages
 : « Celui, celle qui n'entreprend rien ne se trompe qu'une fois »

L'apprentissage de la démocratie et de la coopération :

  • La force de l'intelligence collective, en toute conscience des différences
  • La promotion d’une démocratie participative, avec tissage et vie « d'autonomies interdépendantes »,
  • Des formations à la coopération développant citoyenneté et sens de la responsabilité,
  • Des outils de prise de décision collective efficients et favorisant l'expression de chacun-e.

Tous les fondamentaux de non-discrimination et de la promotion des diversités :

  • L'évidence des principes de non-discrimination et de liberté de conscience,
  • L’égal accès des hommes et des femmes aux instances dirigeantes,
  • L'égal accès, quelque soit la formation initiale, aux responsabilités
  • L’accès des jeunes aux instances de gouvernance, conseil de surveillance, groupes de travail d'associée-s ...

Et en chaussant les lunettes de l’égalité

Le constat de disparités persistantes entre les femmes et les hommes, aussi bien en entrepreneuriat que dans l'emploi, incite à activer des leviers d'action pour plus d'équité :

  • Par un regard historique aidant à situer et relativiser le constat : à l’échelle historique, l'autonomie économique des femmes est encore récente ;
  • Par le choix de certains temps de formation collective en non-mixité ;
  • Par l'appui pour lever les freins vis-à-vis dans de la recherche d'informations et de réseaux ;
  • Par le suivi spécifique de l'organisation concrète des temps de vie ;
  • Par une incitation à diversifier, être dans la pluriactivité … sans pour autant s'éparpiller.